Archives pour la catégorie ASP

Beaucoup de questions autour du projet de société de courses de Maisons-Laffitte

 
 
 
Dès novembre 2018, lors de l’annonce de la fermeture de l’hippodrome par France Galop, nous avions évoqué l’idée de la création d’une société de courses. Le Maire avait évacué cette idée, voulant faire revenir France Galop sur sa décision de fermeture. Il n’a pas réussi.
 
Le projet de société de courses présenté par le Maire lors du Conseil municipal du 20 mai est a priori intéressant car il permet de garantir la destination hippique de l’hippodrome et de sanctuariser ces terrains à vocation hippique mais de trop nombreuses questions subsistent. La réponse est déterminante pour s’assurer de la viabilité du projet.
 
1° Quel budget annuel faut-il pour permettre l’organisation de courses ? 5, 2 M € comme du temps de France Galop mais ce montant est contesté et avoisinerait plutôt 3, 9 M €. Selon Jacques Myard, le budget de la nouvelle société de courses serait seulement de 2 M € voire moitié moins .
 
2° Quels seraient les engagements financiers de la commune ? France Galop resterait propriétaire de l’hippodrome et devra s’engager à octroyer des courses premium contre la signature d’un bail emphytéotique de 99 ans par la commune. Un bail emphytéotique oblige toutefois la commune à assurer les charges du propriétaire (soit près de 500 000 € de charges foncières par an) contre un loyer modique.
 
3° Combien de courses France Galop va-t-il attribuer à Maisons – Laffitte dès la prochaine saison ? Toujours 24 courses premium ? Et à des horaires permettant de faire venir du public, c’est-à-dire en soirée ou le week-end ?
 
4° Une reprise des personnels de France Galop est –elle prévue et dans quelles conditions ?
 
5° Quel projet économique autour des tribunes ? Un appel à projet va être lancé pour les tribunes. Deux ans de travaux sont à prévoir pour le désamiantage du bâtiment.
 
Pour avancer sur ce projet, une ingénierie financière est indispensable ainsi qu’une étude approfondie et impartiale conduite par la ville sur la viabilité économique de ce projet.
 
Nous demandons à être associés à la finalisation du dossier de consultation des entreprises pour développer un projet économique qui permettra à terme l’équilibre financier de cette société de courses.

Quel est l’appui de la ville pour développer un réseau d’auto-stop avec l’association syndicale du Parc?

  • Quel est l’appui de la ville pour développer un réseau d’auto-stop avec l’association syndicale du Parc? Natacha Monnet

Réponse du maire  au conseil municipal du 28 mai 2018 : La ville n’a pas été officiellement saisie par l’association syndicale du parc. Il n’y a pas besoin d’un soutien municipal pour organiser ce type d’initiatives d’ordre privé. « Il existe plein d’application ». Les gens n’ont « qu’à s’équiper d’un smartphone » selon les dires du maire.

Cette réponse illustre le refus du maire de réfléchir à la question des déplacements dans notre ville.

Nouvelle version de la convention avec l’EPFIF: le secteur hippique protégé!

Nous avons obtenu gain de cause: le projet de  convention avec l’établissement public foncier d’Ile de France a été modifiée. La veille foncière sur le secteur hippique a bien pour objet de préserver et développer l’activité hippique: c’est écrit noir sur blanc! En droit administratif, ce qui importe, c’est l’écrit!78-Maisons-Laffitte_4_Convention V4.docx O-1

L’ancienne version de la convention pouvait laisser craindre que la veille foncière sur le secteur hippique ait le même objectif que pour les autres secteurs : construction de logements dont 30% de logements sociaux! ( cf. précédent article)

Conseil de quartier dans le Parc

Question posée en conseil municipal du 27 mars 2017
Comment la Mairie pense t elle s’organiser pour permettre aux locataires du Parc, d’avoir accès au conseil de quartier du Parc, organisé par l’ASP ? C’est le cas pour le reste des conseils de quartier de la ville.
En réponse, le maire précise que la question a été évoquée lors de la dernière assemblée générale de l’association syndicale du Parc. Le conseil de quartier du Parc sera bien sûr accessible à tous les habitants du Parc. Une communication en ce sens sera faite dans le journal de la ville.